Le complexe nucléaire : Des liens entre l’atome civil et l’atome militaire




La lutte contre la prolifération est d’actualité au moment où l’Iran est soupçonné de préparer sa bombe. Soixante ans après les explosions des bombes nucléaires à Hiroshima et à Nagasaki, au  lieu d’interdire toutes les armes nucléaires, la communauté internationale fait le « choix » de limiter impérativement le « club » des possesseurs de l’arme nucléaire.
« Bien que nul n’ignore que la voie d’accès à la bombe est le développement de l’industrie nucléaire civile (dite « à des fins pacifiques »), ceux-là même qui veulent mettre le holà à la prolifération des armes sont les ardents promoteurs de cette industrie » constate Bruno Barrillot dans son dernier ouvrage “Le complexe nucléaire”.

En 1968, l’hypocrite Traité de non-prolifération, distinguait les Etats « dotés de l’arme nucléaire » et les  Etats « non dotés de l’arme nucléaire » qui, eux, recevaient en contrepartie le droit d’accéder aux bienfaits de l’énergie nucléaire. Aujourd’hui, alors qu’éclatent au grand jour les risques de prolifération, faudra-t-il créer une nouvelle discrimination entre les Etats « nucléairement sûrs » et les Etats « nucléairement non sûrs » ?

En pleine reconstruction diplomatique et économique, la France de l’après Deuxième Guerre mondiale a investit massivement dans le nucléaire civil et militaire et s’est faite le champion de cette « prolifération à des fins pacifiques ». Ce qu’elle avait réalisé elle-même entre 1945 et 1958 en camouflant son programme militaire sous couvert de développement du nucléaire civil, elle tente aujourd’hui, avec les Européens et les Etats-Unis, de l’interdire aux autres. À juste titre certainement, car le monde ne sera pas plus sûr si se multiplient les Etats possesseurs de l’arme nucléaire. À l’évidence, il faut constater que « la poursuite du nucléaire civil bloque le désarmement nucléaire ».
Tel est le propos du livre Le complexe nucléaire. Des liens entre l’atome civil et l’atome militaire.

Le complexe nucléaire. Des liens entre l’atome civil et l’atome militaire (ISBN : 2-913374-17-4), auteur : Bruno Barrillot.
Co-édition : Observatoire des armes nucléaires françaises/Réseau « Sortir du nucléaire », 144 pages, 13 euros (port compris) Chèque à l’ordre de “Sortir du nucléaire” à commander au Réseau Sortir du nucléaire 9, rue Dumenge 69317 Lyon Cedex 04.

Contacts :
Observatoire des armes nucléaires françaises : Tél : 04 78 36 93 03 - Mèl : cdrpc@obsarm.org
Réseau Sortir du nucléaire : Tél : 06 64 100 333