PREMIERS CONTACTS APRES SIX MOIS D'ISOLEMENT  

(Avant de partir pour Gomel, où il a eu l'autorisation de passer 3 jours avec sa famille, le Professeur Bandazhevsky  s'est adressé sur le site Internet  chernobyl@da.ru à tous ceux qui l'ont aidé.)

 


 

"Mesdames, Messieurs!

Après presque 6 mois d'emprisonnement j'ai la possibilité de vous remercier pour l'énorme soutien que vous m'avez offert, afin que je puisse continuer de travailler sur le grave problème de l'influence des radiations ionisantes sur l'organisme humain. Je vous remercie d'avoir compris l'importance de mes travaux et d'avoir contribué à ma libération.
Dès le rétablissement de ma santé j'espère me remettre intensément au travail scientifique.
Respectueusement
Professeur Yuri Bandazhevsky
Minsk
30.12.1999"

 Quelques jours plus tard, le 11 janvier, le Professeur Bandazhevsky faisait parvenir un fax dans lequel il remerciait spécialement les  quelques personnes, parmi toutes celles qui s'étaient inquiétées de son sort, dont il avait su le nom. Elles lui répondirent :

Cher Yuri Ivanovitch!
Ne nous remerciez pas. C'est nous tous qui Vous sommes infiniment reconnaissants pour Votre rectitude et fermeté d'honnête
et courageux savant, qui fait un travail si important pour la défense de la santé humaine. Les circonstances ont fait que c'est à nous qu'a échu l'honneur et la joie de Vous tendre la main, mais nous sommes conscients que c'est Vous seul qui avez assumé jusqu'à présent tout le poids et le coût de cette tâche. Et Vous avez su tenir le coup!
Encore merci.
Abraham Béhar, Bella Belbéoch, Michel Fernex, Solange Fernex, Danielle Mitterrand, Wladimir Tchertkoff... et tant d'autres.

 Je transmets cette lettre à ceux dont j'ai les adresses e-mail, en les priant de répercuter l'information à leurs propres contacts sur l'affaire Bandazhevsky.
 A signaler en même temps sur le site
www.altern.org/infonucleaire
 un important texte de Bella Belbéoch sur la nécessité de maintenir la vigilance  et la pression.
Je vous communique également la lettre que m'a envoyée Danielle Mitterrand dès qu'elle a su que le Professeur Bandazhevsky a été libéré:

> DE DM à WT
Cher ami, je cherche un moyen de faire prendre en charge Yuri Bandazhevsky par le
ministre de la Recherche  en France au titre de serviteur de la cause humanitaire. Je ne sais si j'y parviendrai; de toute façon nous trouverons  une solution pour qu'il puisse s'exprimer.
Cette fin de siècle désastreuse sera derrière nous, et j'ai confiance en les générations montantes pour nous montrer ce qu'elles savent  faire pour donner au monde un visage plus serein, plus fraternel, respectueux du savoir humaniste.
Bonne Année, bon espoir; à bientôt. DM
 

Je joins les messages et documents collectés sur l'action du Professeur Yuri Bandazhevsky.
Wladimir Tchertkoff