Association civilisatrice de la ville de Kalinkovitchi

"La Société et Nous"

 

Envoyé par e-mail le 16.09.02


 

Association civilisatrice de la ville

de Kalinkovitchi

"La Société et Nous"

 

Au professeur V.B.Nesterenko,

directeur de l'Institut BELRAD

  

Honoré Vassili Borissovitch!

 Le 21 août 2002 est entré en vigueur l'Arrêté du Conseil des Ministres de la République du Belarus N°1076 du 08.08.2002 "De la ratification de la Liste des localités et établissements se trouvant dans les zones de contamination radiologique". C'est sur la base de cette Liste qu'ont été exclues de la zone de contamination radiologique les localités suivantes du district de Kalinkovitchi : la ville de Kalinkovitchi, les villages de Novaïa Antonovka, Bobrovitchi, Peredelnoïé, Davydovitchi, Boulavki, Oubolot', Mironenki, Sadki.

Cependant ledit arrêté a été adopté sans qu'une étude complète de la situation radiologique du territoire du district de Kalinkovitchi n'ait été effectuée, sans que les données objectives sur la morbidité des populations du district - et surtout des enfants - n'aient été prises en compte.

L'Etat vient de créer un précédent dangereux à savoir qu'une décision est prise non pas sur la base d'une étude exhaustive et d'une analyse détaillée de la situation mais sur un coup de tête d'un fonctionnaire négligent de l'Etat.  

Au nom des habitants du district de Kalinkovitchi je m'adresse à vous pour vous prier d'effectuer une étude poussée de la situation radiologique des territoires de notre district.

Les résultats  de cette étude pourraient servir de fondement à une poursuite judiciaire qui permettrait d'obtenir par une décision de justice l'annulation de la décision concernant l'exclusion des villages du district de Kalinkovtchi de la zone de contamination radiologique comme le prévoit l'Arrêté du Conseil des Ministres de la République du Belarus N°1076 du 08.08.2002 "De la ratification de la Liste des localités et établissements se trouvant dans la zone de contamination radioactive" .

 

Veuillez agréer….

 

Vladimir Tchechoun,

président de l'association civilisatrice de Kalikovitchi

"La Société et Nous"

247710, oul. Frounzé 31, KALINKOVITCHI Belarus.

tel – (02345) 21617 ou 20131

e-mail : society02@yandex.ru

 


 

  

REPONSE DE VASSILI NESTERENKO

 

Honoré Vladimir Tchechoun!

 La sécurité des populations vivant en territoire contaminé – et surtout celle des enfants – est évaluée sur la base des résultats du contrôle radiologique des aliments de production locale et des mesures du césium 137 accumulé dans l'organisme des habitants de ces régions du Belarus. C'est en se fondant sur les résultats des mesures de l'accumulation du césium 137 dans l'organisme des enfants, faites au moyen du spectromètre de rayonnement humain (SRH), que les autorités d'Etat décident pour chacune des localités si on peut y vivre sans danger pour la santé. 

L'hôpital de district de Kalinkovitchi dispose d'un SRH. Aussi vous conseillons-nous d'obtenir auprès des autorités locales les données concernant l'accumulation de césium 137 dans l'organisme des enfants du district.

La loi de la République du Belarus sur la radioprotection a été complétée par un amendement indiquant que l'Etat doit organiser la protection radiologique de la population dès que la charge corporelle atteint 1 mSv/an. Cette protection doit se poursuivre jusqu'à ce que la charge corporelle descende au-dessous de 0,1 mSv/an. Cela signifie que les mesures de protection restent en place si les aliments de production locale contiennent plus de 37 Bq/kg de césium 137 et  si l'organisme des enfants présente un taux de césium 137 de plus de 15-20 Bq/kg.

Lors de l'examen de la plainte déposée au Tribunal en vue d'annuler l'Arrêté du Conseil des Ministres, seules des données obtenues sur un SRH du Ministère de la Santé seront reconnues comme valables.

 Veuillez agréer…

Le professeur V.Nesterenko